Top

UNE ARTISTE AUTHENTIQUE ET SANS DÉTOUR : PAULINE TAUGOURDEAU

PaulinePS-3-v2

Rencontrer Pauline, l’artiste, c’est sonder un monde pictural, coloré et poétique hors des limites de l’espace-temps. Solaire et attachante, la jeune rennaise explore en effet, dans ses tableaux, les chemins de la couleur et de la matière.

Un parcours

Pauline a grandi en Anjou, et d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a toujours aimé peindre, dessiner, photographier, collectionner. Des échappatoires, peut-être, à une enfance qu’elle qualifie aujourd’hui encore de mouvementée, au sein d’une immense famille recomposée. De son père, horticulteur et peintre à ses heures, Pauline a conservé le goût de la nature et de la peinture ; sa maman lui a également transmis de belles valeurs humanistes et une sensibilité créative.

Après des études artistiques à Paris, et un diplôme de design textile en poche, elle enchaîne un CDD d’un an chez Petit Bateau pour y dessiner les motifs de vêtements et 2 années à Montréal durant lesquelles elle poursuit un cursus dans les Arts visuels tout en travaillant pour Greenpeace. À son retour en France, Pauline s’installe à Nantes – c’est à cette époque qu’elle démarre une activité de graphiste freelance -, puis finalement à Rennes, qu’elle ne quittera plus. Elle intègre un espace de coworking place des Lices, qui lui permet de se faire un réseau et de développer très vite son activité.

Un retour aux sources

En 2016, après de grands bouleversements de vie, Pauline ressent de plus en plus le besoin d’intégrer, dans ses propositions graphiques, la peinture, le dessin, les mots, la poésie. Au fil du temps, elle reprend enfin les chemins de la matière et de la couleur, pour répondre à un besoin viscéral. Ses premiers grands formats seront exposés à la Galerie de l’Ombre blanche en 2017, d’abord des gouaches sur papier, puis des huiles sur toiles. Depuis, tout en poursuivant son activité de graphiste, la jeune femme continue d’explorer la couleur, la matière, au travers de ses tableaux, dont les titres ne sont pas sans rappeler des vers de poèmes. Elle a récemment exposé à la Galerie L’Antre Temps à Rennes et à la Galerie L’Esperluette à Dinard.

« Je peins pour t’aimer »

Pauline, artiste

À tous ceux qui lui disent qu’elle a de la chance de créer, Pauline répond que ce n’est pas un savoir, mais un devoir d’expression. Aujourd’hui, elle a appris à ne plus y résister. Cet élan vital, qui la pousse à poser sur le papier son regard sur le monde, qu’elle mêle par la couleur à ses états d’âme, Pauline le respecte, le nourrit, l’encourage. Ses œuvres témoignent de son caractère contemplatif et résilient. Elle aborde la peinture comme un vecteur de vie qui permet d’entrer en relation, de créer du lien, de résonner chez l’autre, qui se saisit alors de l’émotion qu’offrent les couleurs et le mouvement. Et c’est profondément touchant.

Entrez dans son univers poétique et coloré en visitant son site internet et sa page Instagram

© Tudal Legrand (photo de Pauline) et Pauline Taugourdeau (photo du tableau).

A lire aussi

Aucun article associé